AQUARELLEPEINTURE

LES BASES TECHNIQUE POUR MÉLANGER LES COULEURS EN PEINTURE

Si vous souhaitez apprendre la peinture, cette question est vraiment essentielle. La peinture est une alchimie entre le graphisme et la couleur sur une toile. Même très réussie graphiquement , une toile peut être complètement plate et sans intérêt si la gamme de couleurs utilisée par l’artiste ne lui donne pas vie. Voici donc un cours de peinture pour acquérir les bases sur le mélange des couleurs, le BA ba si vous souhaitez vous y mettre.

1/Mélanger les couleurs primaires, base pour apprendre la peinture.

1/Présentation

Pour éviter de tourner autour du pot, les couleurs primaires sont les trois piliers fondamentaux du mélange des couleurs en peinture.
Elles se composent de trois nuances : bleu primaire (ou cyan), rouge primaire (magenta) et jaune primaire.

À partir de ces trois couleurs, on peut obtenir à peu près toutes les autres. Bien entendu, il en faudra plus pour composer une palette riche et variée et chaque peintre a ses préférences ou ses petits secrets en la matière. Mais si vous savez manier ces trois couleurs, en plus du noir et du blanc (nous y viendrons au chapitre suivant), vous avez déjà un large choix de nuances pour créer.

2/ Les mélanges basiques

Voici donc nos trois couleurs de base.

apprendre la peinture en mélangeant les couleurs primaires

Voyons maintenant ce que l’on peut obtenir en les mélangeant.

apprendre à peindre en mélangeant les couleurs chaudes. Une technique artistique simple

Le jaune mélangé au rouge nous donne du orange, la couleur chaude par excellence, logique puisqu’elle vient d’ un mélange entre deux couleurs chaude ! Ces teintes lumineuses et vives représentent l’ensoleillement dans beaucoup d’oeuvres (chez les impressionnistes notamment).

Comment mélanger les couleurs pour créer du violet comme un peintre

Le rouge mélangé au bleu nous donne du violet (mélange entre une couleur chaude et froide), un mélange intéressant qui nous servira de base pour créer des teintes d’ombres naturelles.

méthode pour mélanger les couleurs primaires en peinture

Enfin, le bleu avec le jaune, mélange à partir duquel on crée le vert, est très important quand on veut peindre un paysage
Ces couleurs (orange, vert et violet ), obtenues à partir du mélange des couleurs primaires, sont appelées couleurs secondaires.

2/Faire des mélanges de couleurs plus subtils

1/Les mélanges à partir des couleurs secondaires

La suite logique de ce cours de peinture est de voir ce que donne le mélange de ces trois couleurs entre elles.

Comment trouver la technique pour mélanger les couleurs et obtenir du marron pour peindre
Le orange mélangé au vert donne le marron, une teinte plutôt utile quand on peint un arbre ou la nature par exemple.

Comment melanger les couleurs et obtenir une teinte verte avec une technique simple

Le violet mélangé avec le vert donne une teinte verte moins vive, car influencée par le bleu et le rouge qui composent le violet. On obtient ainsi une teinte plus subtile pour rendre l’ombre d’après nature.

melange-couleur-violet-orange-cours-apprendre-peinture

Enfin, en mélangeant le orange avec le violet, on obtient une teinte rouge sombre, tirant sur le marron. Bien entendu, plus vous mettez de orange par exemple, plus votre teinte sera rouge et vive.

Notez que dans chacun de ces exemples, nous n’avons pas utilisé une goutte de noir. Ce qui ne nous a pas empêché d’obtenir des teintes sombres pouvant remplacer subtilement le noir dans vos mélanges. On remarque que le violet est vraiment une bonne base à mélanger pour obtenir des teintes servant à peindre les ombres.

2/Comment bien utiliser le noir et le blanc en peinture

Un vieux débat oppose ceux qui pensent que le noir est une couleur et ceux qui pensent le contraire. J’aurai tendance pour ma part à dire que cela dépend de son utilisation. Un grand peintre abstrait comme Pierre Soulages expérimente la réflexion de la lumière sur le noir. D’autres travaillent le noir et blanc juste parce que le graphisme est au coeur de leur création et la couleur ne fait pas partie de leur univers. Il s’agit là d’un parti pris artistique et le débat, dans ce cas, n’a pas lieu d’être.
Quand on apprend à peindre de manière plus classique, on n’utilise, pas, ou très peu, le noir. Pourquoi ? Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, un marron, un vert sombre ou un violet peut remplacer plus subtilement le noir pur, beaucoup trop puissant et risquant de briser l’harmonie de votre palette de couleurs.
Beaucoup d’artistes utilisaient et utilisent la terre d’ombre brulée, teinte sombre comme substitut du noir.
Le blanc pur, lui, est utilisable à la fin, en général pour créer la lumière la plus vive de votre composition.
En résumé, le noir et le blanc sont utilisés généralement dans ces trois cas :
– Pour éclaircir les couleurs pures :
Une couleur vive comme le jaune, mélangée à du blanc, donnera un jaune clair.
– Pour obscurcir les couleurs pures :
Plus le noir est présent, plus la teinte devient sombre.
– Pour ternir les couleurs pures :
Si vous ajoutez un gris (mélange du noir et du blanc) à un bleu, cela ternira la couleur.
Vous l’aurez compris, ces couleurs sont utilisées principalement pour faire des mélanges et en obtenir d’autres plus ou moins contrastées.
Dans la pratique vous vous servirez de beaucoup de blanc (servant non seleument à produire des teintes clairesmais aussi à faire des gris) et de très peu de noir.

3/ Un outil pour vous aider à comprendre les nuances

Voici l’outil de référence qui vous aidera à faire vos mélanges et à vous repérer dans l’utilisation des couleurs. Différents cercles chromatiques ont été créés au cours de l’histoire, celui-ci a été créé par Johannes Ittens.

Apprendre la peinture en s'aidant du cercle chromatique

Dans le triangle central, on identifie les 3 couleurs primaires, puis autour les 3 couleurs secondaires. Enfin, dans le cercle se trouvent les 6 couleurs tertiaires, fruits des mélanges entre les primaires et les secondaires
On appelle couleurs complémentaires les couleurs diamètralement opposées dans le cercle. Ces couleurs sont appelées complémentaires car elles s’équilibrent harmonieusement entre elles, notre oeil les associe presque naturellement.
À partir de ce nuancier, vous pouvez facilement faire vos tests et expérimenter vos propres mélanges.

4/ Comment composer votre première palette

Voici quelques conseils pour créer votre première palette. D’abord, n’hésitez pas à faire des tests et à mélanger les couleurs entre elles pour voir l’influence des les unes sur les autres.
N’oubliez pas non plus que d’autres couleurs peuvent s’ajouter aux primaires pour compléter votre nuancier.

Un moyen d'apprendre à peindre et de mélanger les couleurs par dessin-creation

Ici, j’ai par exemple ajouté un bleu supplémentaire, le bleu outremer. Mélangé au bleu primaire mais aussi au jaune ou orange, il permet d’obtenir d’autres variantes de vert intéressantes.
J’ai également ajouté ici le terre de sienne brûlée à mon nuancier. Ce marron terre, qui est la base de nombreuses couleurs naturelles, est très utilisé par les peintres pour faire leurs esquisses et commencer à marquer les zones d’ombres.

3/Apprendre à peindre, c’est observer encore et toujours

Observer les toiles de différents styles à différentes époques est un moyen de se familiariser avec la couleur. Vous allez vite vous rendre compte que chaque artiste avait une palette bien à lui, donc une manière très personnelle d’utiliser et de choisir la couleur, ce qui créait une unité et une cohérence dans l’évolution de sa propre productions. Le choix de couleur est l’ADN du peintre, ce qui le différencie d’un autre, au-delà du graphisme bien évidemment.
Apprendre à peindre d’après nature est sans doute la meilleure façon de ressentir la couleur et ses variantes. Les différents moments de la journée ont chacun leurs ambiances et nuances particulières. Alors si vous en avez l’occasion, peindre en extérieur vous permettra de percevoir l’influence de la lumière sur les couleurs naturelles, un bon moyen de connaître les teintes correspondant aux différents moments de la journée.

Bien entendu, comprendre le fonctionnement des couleurs en peinture est non seulement une technique mais aussi et surtout un ressenti. Au fur et à mesure de votre pratique, votre sensibilité vous fera aimer et utiliser certaines couleurs plus que d’autres. C’est avec le temps que l’on crée sa propre palette et donc son propre univers.

Bonne peinture à tous 😉
Léo.

geant-des-beaux-arts-logo(1)

Pour recevoir gratuitement 50 minutes de cours de dessin en vidéo + les news du blog, remplissez le formulaire ci-dessous.














Comme vous je hais les spams. Votre email ne sera donc jamais communiqué à un tiers
Article précédent

UNE TECHNIQUE POUR DESSINER AU STYLO ET LIBÉRER VOTRE TRAIT

Article suivant

APPRENDRE LE DESSIN EN PARTAGEANT : EXPOSITION DE VOS DESSINS ET PEINTURES

13 Commentaires

  1. 24 octobre 2015 at 14 02 44 104410 — Répondre

    Super, ce rappel !Toujours intéressant tes articles.
    Justement aujourd’hui j’ai fais quelques exercices d’après Derain qui rappelle bien les couleurs primaires, secondaires.
    Bien à toi.

    • Photo du profil de Léo
      26 octobre 2015 at 12 12 15 101510 — Répondre

      Derain est effectivement une référence en la matière, il utilise les couleurs vives sans tricher. On sent vraiment un vrai plaisir chez lui dans l’utilisation des couleurs.
      à bientôt 😉

  2. josfany
    25 octobre 2015 at 12 12 18 101810 — Répondre

    Merci Léo, ce mélange de couleurs est bien souvent un tracas pour moi et je ne manque jamais les articles qui en parlent. Merci pour les renseignements concernant le blanc et le noir ! C’est vrai qu’utiliser le noir dans certaines circonstances peut faire basculer toute une peinture: heureusement qu’il y a toujours des solutions de rattrapage !!!!

    • Photo du profil de Léo
      26 octobre 2015 at 11 11 56 105610 — Répondre

      Effectivement, à l’inverse du blanc qui intervient beaucoup dans les mélanges,
      le noir est à utiliser en général comme base pour casser une couleur, la foncer ou la ternir.
      à bientôt 😉

  3. Lydia
    28 octobre 2015 at 9 09 16 101610 — Répondre

    Merci beaucoup pour votre partage de connaissance et vos conseilles.

    • Photo du profil de Léo
      29 octobre 2015 at 13 01 18 101810 — Répondre

      Merci à vous de me suivre Lydia 😉

  4. wafa
    13 juin 2016 at 17 05 54 06546 — Répondre

    Salut comment obtenir une couleur beige merci beaucoup

    • Photo du profil de Léo
      27 juin 2016 at 9 09 52 06526 — Répondre

      Salut pour obtenir du beige vous prenez du jaune, du rouge une toute petite pointe de bleu et beaucoup de blanc.
      Jouez avec ces couleurs et vous aurez pas mal de possibilités.
      Vous pouvez aussi utiliser une pointe de noir pour salir un peu votre couleur si elle est trop vive.
      à bientôt

  5. apr
    29 août 2016 at 15 03 06 08068 — Répondre

    Salut,c’est tres interressant le cours,j’ai appris..merci bien

  6. barret
    16 septembre 2016 at 10 10 14 09149 — Répondre

    bonjour,

    Comment peindre une chevelure noire ? J’ai voulu faire le portrait de ma petite fille qui a les cheveux noirs avec des reflets un peu bleuté, mais j’ai mis du noir et c’est vraiment pas beau !!!
    Merci

    • Photo du profil de Léo
      5 octobre 2016 at 1 01 25 102510 — Répondre

      Bonjour
      Il faut éviter d’utiliser du noir pur. Le mieux est d’utiliser le noir en le mélangeant à une autre couleur pour obtenir une couleur foncée moins profonde.
      Choisissez par exemple un bleu très foncé, et faites ensuite vos reflets sur la chevelure en bleu plus clair.

  7. FONSECA
    1 octobre 2016 at 10 10 11 101110 — Répondre

    Bonjour,
    Je commence tout juste à m initier à la peinture. Je suis plus sensible à la peinture abstraite et tout particulièrement avec le mélange de couleurs comme fait PEPIN Patrick, un artiste canadien. Je n arrive pas à comprendre comment il fait pour que ses couleurs ne se mélangent pas entre elles.
    J aimerai avoir votre avis sur sa technique afin de pouvoir essayer.
    Merci pour votre réponse
    Anne

    • Photo du profil de Léo
      4 octobre 2016 at 16 04 43 104310 — Répondre

      Bonjour Anne
      Chaque artiste a ses petits secrets 😉
      C’est un long travail de recherche, d’essais pour arriver à un rendu particulier.
      Apparemment, il utilise l’acrylique, qui permet de multiplier les couches sans les mélanger entre elles.
      Il attend qu’une couche soit sèche, et il en superpose une autre. Je ne connaissais pas son travail, très intéressant!
      Merci de me l’avoir fait découvrir 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *