DESSINPEINTURE

COMMENT APPRENDRE À APPRENDRE (À DESSINER)

S’il y a une chose qui à la fois nous rassemble et nous différencie en tant qu’êtres humains,

c’est bien notre manière et notre faculté à apprendre.

C’est chez nous un réflexe naturel, et même sans le vouloir nous retenons des choses sans forcément avoir fait d’efforts particuliers.

C’est évidemment un muscle qui se travaille, et dans ce domaine nos capacités commencent à décliner dès l’âge de 7 ans.

Rassurez vous, ceci ne veut pas dire que nous n’apprenons plus rien passé un certain âge.

Mais la mémoire est bien une faculté que l’on doit entretenir et faire travailler si l’on veut rester performant.

Dans le cas de l’apprentissage du dessin ou de la peinture nous ne parlons pas seulement de mémoire.

Les domaines artistiques demandent de développer des facultés spécifiques, différentes de l’apprentissage d’une langue étrangère

ou des mathématiques par exemple.

Nous allons essayer dans cet article de mieux connaître les mécanismes d’apprentissage,

et surtout de comprendre comment les utiliser dans une discipline artistique pour apprendre mieux et plus efficacement.

Comment apprendre à apprendre à dessiner, peindre ou tricoter : explication en vidéo

 

Avant toute chose, je tenais à lever un doute.

Nous sommes tous capables d’apprendre et sur ce point nous sommes tous sur un pied d’égalité.

 

Pourquoi?

 

Si certains d’entre nous ont des facilités à apprendre une discipline plutôt qu’une autre,

c’est dû au fait que nous utilisons différemment notre cerveau,

ou plutôt que nous faisons appel davantage à l’un ou l’autre de ses hémisphères…

Certains d’entre nous seront de nature plus logique et rationnelle et utiliseront majoritairement l’hémisphère gauche comme ici :

apprendre par la logique en utilisant l'hemisphère gauche du cerveau

et d’autres l’hémisphère droit en ayant un raisonnement plus intuitif, émotionnel et de fait plus tourné vers la créativité.

améliorer sa technique de dessin en utilisant l'hémisphère droit du cerveau

 

Mais ce point n’est pas une règle absolue car n’oublions jamais que le cerveau est une machine beaucoup plus complexe

dont les deux parties fonctionnent en réseau en permanence.

 

J’entends déjà certains d’entre vous se décourager en se disant qu’il est inutile pour eux de se mettre au dessin

parce qu’ils n’ont pas appris ou qu’ils n’ont pas les facultés naturelles et instinctives requises.

comment apprendre le dessin lorsque l'on manque de confiance en soi

Si cette pensée vous a traversé l’esprit c’est justement votre logique et votre esprit rationnel qui vous disent que vous en êtes incapable.

Il va donc falloir débrancher tout ça 😉

Que vous soyez plus logique que créatif comme nous l’avons entrevu précédemment n’est pas définitif :

 

il existe des moyens de court-circuiter ces processus mentaux et en général le travail, la détermination et la passion jouent un rôle puissant

dans l’acquisition de nouvelles connaissances.

Il faut absolument que le plaisir soit là pour que vous cessiez de réfléchir de manière rationnelle,

en mesurant en permanence vos propres talents ou capacités.

Car en effet je vais encore radoter en vous disant que oui, tout le monde peut apprendre à dessiner.

Mais si je répète souvent cette phrase, ça n’est pas pour prêcher la bonne parole ou avoir un discours gentillet et démagogique.

Mais pour une raison simple, ou plutôt deux raisons…

La première est que j’y crois profondément, et que le meilleur moyen de vous motiver est de vous convaincre.

Et la seconde est directement liée à notre sujet et très importante :

Toute bonne pédagogie est avant tout basée sur deux choses :

une transmission claire (pour que vous puissiez comprendre), et la répétition (pour acquérir la connaissance sur le long terme).

Alors oui, vous pouvez apprendre à dessiner, tricoter ou jouer du piano, à condition de répéter vos gammes ou vos gestes, et de multiplier vos efforts.

Mais plutôt que de nous occuper du pourquoi, passons maintenant au…

Comment ?

 

Pour bien répondre à cette question, il est important de déterminer quel type d’élève vous êtes.

Des expériences scientifiques ont prouvé qu’il existait différents profils d’apprenants.

On peut les classer en 3 catégories.

Visuel, Auditif, et Kinesthésique.

 

Pour faire simple, le Visuel aura besoin de repères graphiques (type, symbole, dessin, ou couleur) pour retenir l’information de manière efficace.

Exercices pour dessiner mieux en dévellopant votre mémoire visuelle par dessin-création

Les personnes ayant un profil Auditif apprendront logiquement mieux en écoutant quelqu’un parler.

Technique pour mémoriser en écoutant profil auditif

 

Le troisième moins connu est le profil dit Kinesthésique.

Celui-ci est basé sur la sensation.

Un profil Kinesthésique devra ressentir l’information pour mieux l’intégrer, ce qui a priori n’a rien d’évident.

Ces personnes ont besoin davantage de comprendre le pourquoi et l’origine des informations pour mieux se les représenter et les acquérir.

C’est bien souvent un processus plus lent mais qui peut s’avérer très efficace s’il est compris et maîtrisé.

 

Dans le cas du dessin ou de la peinture, ce dernier type de profil est particulièrement intéressant,

car il passe souvent par le toucher ou le travail manuel.

Dévelloper ses facultés visuelles et kinesthésiques pour apprendre à peindre ou à créer.

 

Les résultats de nombreuses études faites dans ce domaine sont assez divers,

mais il en ressort qu’un pourcentage plus élevé d’entre nous utilisent le canal visuel pour comprendre et retenir l’information.

Mais là encore, le cerveau nous oblige à davantage de complexité dans nos conclusions,

car si nous possédons quasiment tous la vue, le toucher, l’ouïe,

certains d’entre nous utiliseront davantage un canal de compréhension plutôt qu’un autre.

Et nous sommes nombreux à posseder un profil à la fois Visuel et Kinesthésique.

 

Vous l’aurez compris, le dessin, la sculpture ou la peinture sont directement liés à ces deux canaux d’apprentissage.

Puisqu’ils sollicitent à la fois l’observation et la sensation.

Et nos résultats dans ces domaines dépendent directement de ces deux points.

Nous allons voir maintenant deux très bons exercices pour travailler sur ces deux leviers.

exercices faciles pour améliorer et transformer votre manière d'apprendre le dessin et devenir créatif

Le premier a pour but d’entraîner votre mémoire par l’observation.

Il consiste simplement à vous asseoir dans une pièce chez vous ou ailleurs et d’observer l’environnement pendant environ une trentaine de secondes.

Fermez ensuite les yeux et essayez de vous représenter cette pièce de la manière la plus détaillée possible.

Votre cerveau créera alors une image mentale plus ou moins claire.

Cet exercice vous donnera à la fois une idée plus précise de votre profil d’apprentissage,

mais aussi entraînera votre mémoire visuelle de façon très efficace.

Si c’est la première fois que vous pratiquez cet exercice, je vous conseille de le répéter deux ou trois fois pour vous habituer au processus.

 

Ajoutons maintenant la sensation à la vue.

 

Le second exercice consiste à observer un modèle, ou mieux, une composition de trois ou quatre objets dans leur environnement.

Vous êtes libre de les disposer comme vous le souhaitez.

Il est important de prendre plus de temps afin de mémoriser un maximum de détails.

Les proportions, la disposition et l’écart des objets les uns par rapport aux autres, les formes, bref tout compte…

Cette première phase doit durer environ 5 minutes minimum.

N’hésitez pas à la faire durer car plus vous vous focaliserez sur votre modèle,

plus vous solliciterez votre concentration, et par la suite vos sensations.

Tournez ensuite le dos à votre modèle et essayez maintenant de le dessiner en faisant appel uniquement à vos souvenirs.

 

La première fois, il est normal que vous soyez totalement déstabilisé par cet exercice.

Surtout si vous avez pris l’habitude de dessiner d’après modèle.

Mais il est en fait une synthèse parfaite de ce que nous venons de voir dans cette vidéo.

Vous priver brusquement de repère court-circuitera totalement vos habitudes et votre raisonnement logique,

et vous forcera, de fait, à vous fier à votre intuition.

Il sollicitera bien entendu de manière intense votre concentration d’abord, puis votre mémoire visuelle, et vos sensations.

Car vous avez dû faire appel à votre ressenti pour représenter la scène le mieux possible.

Plus vous pratiquerez cet exercice, plus il deviendra simple et moins vous vous sentirez perdu.

 

Dévellopper votre mémoire visuelle et vos facultés à ressentir (notamment par le geste)

est sans doute le meilleur moyen d’aborder une discipline artistique et de progresser sur la durée.

 

Si vous souhaitez vous y mettre, acquérir ces nouvelles compétences,

J’ai conçu une méthode regroupant les exercices les plus efficaces pour apprendre à dessiner naturellement,

en travaillant simplement vos capacités d’observation et votre gestuelle.

Cette méthode est facile à suivre et ne nécessite pas de passer des heures devant votre feuille…

mais de pratiquer à votre rythme en vous faisant plaisir.

Vous pouvez la découvrir ici

 

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à mieux cerner votre profil d’apprentissage.

pour terminer je vous laisse avec ce proverbe japonais :

« On commence à vieillir quand on finit d’apprendre. »

À très bientôt 😉

Léo.

Article Précédent

COMMENT DEVENIR UN GÉNIE DU DESSIN

Article Suivant

DESSINER SA MAISON EN VOLUME SOUS TOUS LES ANGLES

3Commentaires

  1. Franck
    9 janvier 2019 at 14 02 17 01171 — Répondre

    bon etbon

  2. Stéphane
    21 janvier 2019 at 5 05 30 01301 — Répondre

    Bonjour Léo,

    Très intéressant, utile, motivant. Je vais commander votre livre chez mon libraire pour démarrer 2019 avec de bonnes résolutions!
    Bonne continuation
    Stéphane

    • 30 janvier 2019 at 17 05 17 01171 — Répondre

      Merci Stéphane!
      j’attends donc votre avis
      Bonne lecture 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *