ANIMAUXAQUARELLEDESSINPEINTUREPORTRAIT

6 MOYENS POUR APPRENDRE LE DESSIN ET PEINTURE SANS SE DECOURAGER

Quand on débute dans une discipline artistique, Il nous arrive tous parfois d’être bloqués par une technique de dessin ou de nous décourager. Apprendre le dessin et la peinture en autodidacte n’est jamais chose facile et il n’est pas toujours simple de trouver la motivation et les ressources nécessaires pour surmonter les difficultés. Même pratiquée comme un loisir, la pratique artistique est très exigeante et dessiner ou peindre demande un investissement personnel et un travail importants. Le dessin raté à répétition (notre pire ennemi!) peut venir à bout de notre motivation. Comment éviter ça?
Je souhaitais vous faire part depuis longtemps de quelques principes qui m’ont permis de garder le cap et de gérer les moments difficiles. Voici une petite liste (non exhaustive) de conseils pour garder sa motivation intacte et s’épanouir, tout en continuant à apprendre.

1-Pourquoi aimez-vous pratiquer?

Posez-vous cette question, banale à première vue mais en réalité essentielle. C’est le point de départ de toute passion et  c’est ce qui vous a amené à essayer et à débuter. Même si votre but n’est pas de devenir un dessinateur ou un peintre professionnel, que pour vous cette activité reste un loisir et occupe une place secondaire dans votre vie, la notion de plaisir est fondamentale, pour toute personne qui souhaite persévérer et ce, dans n’importe quelle discipline.

En demandant autour de moi, j’ai observé que la plupart des gens ne se sont jamais réellement posé la question. Et Le fameux « parce que ça me plaît » n’est pas une réponse. Analyser ce qui vous fait plaisir et vous passionne dans le fait de pratiquer une discipline, c’est déjà en savoir plus que la majorité des gens sur ce qui entraîne votre motivation.

Il existe (en général) deux facteurs principaux de plaisir liés à votre pratique, qu’il est intéressant de dissocier. Le plaisir dans le simple fait de pratiquer votre activité, et le plaisir dans les résultats que vous obtenez.

En guise d’exemple:

– Qu’aimez-vous dans le jeu? Aimez-vous jouer ou aimez-vous gagner? Ou peut-être les deux ?

– Même chose pour le sport : aimez-vous la pratique de ce sport ? Ou aimez-vous vous la sensation de détente et de bien-être une fois la séance terminée ?

– Et dans notre cas, aimons-nous la pratique du dessin elle-même ou la satisfaction d\’avoir réussi et achevé un beau portrait?

Vous pouvez (et devez) prendre du plaisir dans la pratique en elle-même c\’est même une base essentielle. Mais il est également important, pour une pratique durable, d\’en tirer également quelques bénéfices. Si vous stagnez et êtes constamment frustré dans ce que vous entreprenez, à terme vous allez vous décourager. En effet, le plaisir et la progression sont deux facteurs intimement liés qui stimulent la motivation sur la durée. C\’est un cercle vertueux, plus vous aurez de plaisir dans votre pratique plus vous allez être motivé et persévérer, ce qui entrainera à terme  votre progression.

calimero

2- Se débarrasser une fois pour toutes de la question du talent

Evidemment, quand nous abordons le sujet de l’art et du dessin, je sais que beaucoup d\’entre vous se disent que tout est une question de talent. Combien de fois ai-je entendu : « oui mais toi c’est pas pareil, tu est doué… « , sous-entendu « moi je n’est pas cette chance ». En faisant cela, vous vous créez une barrière psychologique énorme.

Une barrière qui n’a pas lieu d’être. Je vous rassure tout de suite, à la base, je n\’ai aucun talent en dessin, comme 95% des gens qui pratiquent cette discipline. Bien sûr, certaines personnes ont plus de facilités que d’autres à assimiler la technique mais, s’ils ne cultivent pas leur don (en gros s’ils ne travaillent pas), cet avantage sera très vite comblé par une personne qui fournit un travail méthodique et construit.Eh oui, pas de formule magique ! Dans toutes les disciplines sportives, artistiques ou autres, le travail est 1 000 fois plus important que le talent.

Vous créer des complexes ne vous aidera pas à progresser, bien au contraire.

Evacuez cette question(très inutile) une bonne fois pour toutes vous permettra de vous libérer et ainsi de vous concentrer sur votre création.

3- Analyser objectivement votre niveau technique et d\’engagement

Jusqu\’où je peux et je veux aller? Résumée simplement, cette question sonne à vos oreilles comme une évidence. Mais nous avons tous besoin d’y répondre pour avancer et construire. Même si vous débutez, faire le point sur son propre niveau technique permet de savoir d’où on part et où on se place pour progresser.

Listez vos points forts, (ce que vous réalisez avec plus de facilité) et vos points faibles ( les lacunes techniques ou ce qui vous paraît peu accessible). Comprendre vos forces et vos faiblesses vous aidera à trouver des solutions et des exercices mieux  adaptés pour progresser plus efficacement et entretenir votre motivation.

La seconde partie de la question est moins évidente mais tout aussi importante. Où voulez-vous aller, sous-entendu jusqu\’où êtes-vous prêt à vous investir dans votre passion? Là encore, les motivations de chacun sont différentes et le temps que vous pouvez consacrer varie en fonction de votre vie et de votre organisation. Il est cependant toujours bon de s’interroger concrètement sur ce point. Décider de consacrer 1h ou 5h par semaine au dessin ne donne forcement pas les mêmes résultats. A vous de trouver le bon équilibre entre ce que vous pouvez réaliser techniquement et le temps que vous êtes prêt à investir dans votre passion. Le prévoir vous évitera  d\’être déçu et démotivé si vos progrès sont lents, alors que vous avez décidé de ne consacrer que 30 minutes par semaine à votre activité.

4- Se fixer des objectifs réalistes

Ce chapitre est directement lié au précédent. En effet, vous résoudrez ce problème beaucoup plus facilement après avoir bien évalué votre niveau technique et l’investissement personnel que vous êtes prêt à consacrer à votre activité.

Prenons deux exemples. Si vous vous dites : » je suis débutant et j’aimerais réussir à peindre la Joconde au bout d’une année en consacrant environ 2h par semaine au dessin et à la peinture », effectivement, c’est irréaliste. Mais si vous vous dites : » je consacrerai 2 heure30  par semaine à apprendre la technique du portrait et je consacrerai une heure supplémentaire à dessiner en plus de ma formation, mon but est de réaliser un portrait juste et ressemblant au bout d’un an », là c’est très envisageable et quel que soit votre niveau. Pour résumer, se fixer des objectifs concrets est un très bon moyen de mieux s’engager et de booster sa motivation. Mais attention cependant à ne pas viser trop haut ! Vous risqueriez de tomber d’aussi haut et de vous démotiver !!;)

5- Agir avec méthode

Progresser techniquement en dessin passe  avant tout par une méthode de travail solide.

Evidemment, vous me direz, rien de tel qu’un bon professeur, mais beaucoup de gens n’ont pas le temps, ni les moyens financiers nécessaires ou n’ont tout simplement pas trouvé ce « fameux » bon professeur. Des livres pédagogiques peuvent également aider pour un apprentissage sérieux.A l’ère d’internet , Il existe aussi une multitude de moyens (ce blog notamment;)) et de ressources pour apprendre une discipline artistique.

Apprendre ok, mais bien apprendre c’est autre chose. Tenez encore une fois compte de votre niveau et ne négligez jamais les bases. Si vous ne commencez pas par apprendre les fondamentaux et ne structurez pas votre apprentissage, vous risquez de passer d’une technique à une autre, de vous perdre (votre temps avec) sans avoir constaté le moindre progrès. Bref, pour avancer efficacement, mieux vaut ne pas brûler les étapes et commencer par le début.

6- Varier les sujets et les techniques de dessin

 

La pratique artistique doit avant tout être un plaisir. Pour que ça le reste, il est important de ne pas tomber dans la routine. Pour cela, rien de tel que d’explorer d’autres techniques et de varier les outils. Vous ne risquez rien d’autre que de découvrir une autre façon de faire qui vous passionnera encore plus que celle que vous connaissiez déjà.

De la même façon, vous focaliser sur un type de sujet peut être au départ un moyen de progresser dans cette spécialité. Mais à long terme, cela peut freiner votre créativité et provoquer de sérieux blocage. Vous risquez à terme de vous enfermer dans un style et d’avoir beaucoup de mal à en sortir. Même s’il est important de ne pas se disperser (comme je le dis dans le chapitre précédent), s’ouvrir à de nouveaux horizons et changer de point de vue est l’un des moteurs pour tenir votre motivation en éveil.

Comme vous pouvez  le constater, j’ai largement mis en avant la notion de plaisir dans cette article. Il  existe cependant un autre facteur clé à ne (surtout!) pas négliger: le travail (eh oui hélas!). Je comprends que vous soyez moins enthousiaste en entendant ce mot mais c’est bien sûr la clé de tout. Travail et plaisir sont souvent opposés car beaucoup d’entre nous n’ont pas des métiers qui les passionnent. C’est d’ailleurs pour ça que beaucoup de gens pratiquent des loisirs.

Mais plaisir et travail ne sont pas si éloignés et pratiquer le dessin et l’art est un très bon moyen d’allier ces deux notions. Pour conclure, travailler oui, mais sans avoir l’impression de le faire;)

C’est sans doute ça que l’on appelle la passion artistique?

Bon dessin à tous 😉

Léo.

Pour recevoir gratuitement 50 minutes de cours de dessin en vidéo + les news du blog, remplissez le formulaire ci-dessous.
















Comme vous je hais les spams. Votre email ne sera donc jamais communiqué à un tiers
Previous post

DESSINER UN CROCODILE : LA PEAU ET LES ECAILLES

Next post

PEINDRE UN ZEBRE A L'AQUARELLE : REALISER UN CROQUIS. TECHNIQUE DE DESSIN AU CRAYON

20 Comments

  1. Nicky
    9 juin 2014 at 10 10 31 06316 — Répondre

    Merci pour ces conseils, je devrais dessiner tous les jours, mais je suis toujours impatiente pour commencer a peindre,,,

    • 13 juin 2014 at 11 11 42 06426 — Répondre

      C’est normal, c’est la passion qui parle 😉
      Mais il est très important de faire des croquis pour étudier son sujet et préparer sa peinture.
      Patience ! 😉
      Merci à vous

  2. Katmoineau
    19 juin 2014 at 14 02 21 06216 — Répondre

    Article intéressant, merci! J’avoue que je trouve cela difficile de me fixer des objectifs, et encore plus d’évaluer mon niveau – je suis une grande débutante et j’ai beaucoup de difficultés, mais avec des sortes de « fulgurances » où je vais avoir un résultat qui m’épate moi-même. Et quand je retombe dans le niveau habituel, la motivation prend un grand coup…

    • 20 juin 2014 at 9 09 51 06516 — Répondre

      Bonjour, ces « fulgurances » comme vous les appelez sont des signes positifs.
      Ce sont des moments où nos progrès se concrétisent et nous apparaissent comme évidents.
      Mais malheureusement, il faut savoir relativiser ces moments car moins réussir un autre sujet ne veut pas dire
      que vous stoppez votre progression ou que vous régressez (ce qui est impossible ;)).
      Il existe aussi des sujets plus ou moins difficile techniquement, et il est parfois difficile d’évaluer
      le niveau de difficulté d’un sujet.
      Ce sont des paliers qu’il faut savoir franchir quel que soit notre niveau.
      Rater un portrait ne signifie pas que vous raterez tous les portraits ou ne réussirez pas un paysage le lendemain.
      Restons positif, si vous pratiquez vous progresser obligatoirement.
      Bon courage ! et merci de me suivre 😉

  3. Joseph
    6 janvier 2015 at 15 03 05 01051 — Répondre

    Super article ! Intéressant et captivant c’est vrai que il faut aimer ça et là la passion parle et il n’y plus qu’a se laisser emporter pas l’imagination et créé ce que tu veut ! J’adore ce blog, avant je ne savais pas très bien dessiner et je n’avais pas d’inspiration mais maintenant avec ce blog, j’ai les deux choses qu’il me manquais pour pouvoir vraiment dessiner !!! Merci ! 😉

    • 7 janvier 2015 at 19 07 56 01561 — Répondre

      Merci à vous Joseph, content que les sujets du blog vous plaisent,à bientôt 😉

    • 29 août 2015 at 15 03 07 08078 — Répondre

      oui , il faut un coup de pouce ! pour commencer à dessiner .

  4. Emmanuelle
    3 avril 2015 at 10 10 23 04234 — Répondre

    Je me suis inscrite à votre blog qui est super bien conçu je trouve.
    Je « débute » en dessin (cela fait plus de 10ans que je n’ai pas touché un crayon) je n’ai jamais été une pro… mais là je veux m’y remettre !!
    Le hic c’est que je n’arrive vraiment pas à faire des croquis et quand je me lance dans un dessin et bien… je fais une croix sur mon sujet … ça ne ressemble vraiment à rien ou en tout cas pas à la réalité.
    Le problème c’est que comme vous le dites dans l’article il faut faire preuve de méthode. Avec tout ce que j’ai lu je ne sais vraiment pas par quoi commencer et je suis un peu perdue dans le flot d’informations, y a t-il des exercices que je peux faire pour débuter, quels genre de photos prendre pour débuter sans me décourager ?

    Vraiment besoin d’un petit conseil svp.

    • 3 avril 2015 at 18 06 05 04054 — Répondre

      Bonjour Emmanuelle,
      c’est bien normal de ne pas réussir tout de suite car 10 ans sans toucher un crayon, c’est très long. Vous dites, « ce que je fais ne ressemble pas à la réalité », à mon avis, vous êtes trop exigeante avec vous même. Commencez par dessiner des choses simples comme des objets pour vous initier au volume, dessiner d’abord des personnages simplifiés type mannequin de bois et utilisez la schématisation pour travailler vos proportions. les progrès viendront mais pas immédiatement. Pour ne pas vous décourager au début, ne faites pas de trop longues séances, dessiner un peu chaque jours (même sur un coin de table) est souvent plus efficace pour s’y remettre.
      Bon courage et à bientôt,
      Léo.

      • Emmanuelle
        9 avril 2015 at 13 01 15 04154 — Répondre

        Bonjour Léo,
        Merci pour vos encouragements. Je vais y arriver, je vais y arriver, je vais y arriver.
        Votre blog m’aide beaucoup en tout cas ! continuez comme ça !
        A bientôt 🙂

        • 9 avril 2015 at 13 01 23 04234 — Répondre

          Merci pour les vôtres Emmanuelle,
          à très bientôt 😉

  5. di salvo vincent
    21 avril 2015 at 16 04 22 04224 — Répondre

    Bonjour
    Je suis un peu hors sujet mais mon fils de 19 ans a décidé de se lancer dans un métier d art or je ne l ai jamais vu dessiner quoi que ce soit et je suis un peu inquiet concernant sa motivation.
    J aimerai qu il suive vos cours afin de ma convaincre si son choix est réaliste.
    Qu en pensez vous ?
    Cdt

    • 24 avril 2015 at 20 08 10 04104 — Répondre

      Bonjour,
      Si il n’est jamais allé naturellement vers le dessin, je comprends votre inquiétude. Mais il est encore jeune et c’est une période ou on se forge des passions. Effectivement, il faut qu’il soit réellement motivé pour se lancer dans des études longues. Suivre les tutos du blog peut être un bon moyen pour lui de voir si cette voie lui correspond. Le tout est qu’il se fasse plaisir en commençant par des sujets qui le motive vraiment.
      à bientôt.

  6. Christelle
    25 mai 2015 at 10 10 00 05005 — Répondre

    Merci pour ce sujet, j’ai malgré moi la fâcheuse (surtout pour les proches ;)) habitude de ne pas voir le temps passer quand je dessine. Je déconnecte de tout et rapidement j’ai passé 2h sur un dessin alors que j’ai l’impression d’avoir posé le nez sur la feuille depuis 20 min… J’ai donc pris l’habitude de me mettre un « Reveil » (si mon bébé ne m’a pas réveillé avant! Mais je dessin beaucoup la nuit aussi) afin de lever le nez et poser mon dessin. Je le retourne et me force à ne pas le regarder pendant plusieurs heures (c’est dur parfois ;)) et je reconnecter avec « le monde réel »

    • 26 mai 2015 at 10 10 33 05335 — Répondre

      Bonjour Christelle, c’est la passion qui parle !!
      ET donc pas facile de se résonner et de savoir s’arrêter quand on est pleinement dans ce que l’on fait.
      Mais c’est important prendre du recul, de stopper au bon moment pour mieux y revenir.
      J’ai beaucoup de mal avec ça aussi 😉
      à bientôt

  7. 29 août 2015 at 15 03 10 08108 — Répondre

    comment dessiner quand on est très fatigué ?

  8. Martine
    8 novembre 2015 at 18 06 57 115711 — Répondre

    Bonjour Léo,
    Merci pour ces vidéo très enrichissantes. Parfois le crayon n’est pas assez appuyé ou la feuille est trop basse et on perd pied. Mon gros problème ce sont les proportions. J’ai toujours des yeux trop grands, des corps trop petits ; en bref c’est vraiment difficile de copier… je ne sais plus comment m’y prendre, auf si le dessin a beaucoup de contre forme, je me pose là dessus mais sinon … Y a t il une technique ?

    • 13 novembre 2015 at 10 10 37 113711 — Répondre

      Bonjour Martine,
      ne vous découragez pas car beaucoup de gens m’écrivent en ayant exactement le même type de problème.
      Et il est vraiment temps que je propose une formation portant sur l’anatomie et les proportions.
      La clef est vraiment l’étude de l’anatomie et de la morphologie du corps humain.
      à bientôt.

  9. Beauvieux
    22 février 2016 at 18 06 52 02522 — Répondre

    Bonjour,

    Je commence de Zéro, j’essaye de dssiner des truc simple mais il est difficile pour moi d’avoir la passion pour le moment

    • 26 février 2016 at 10 10 29 02292 — Répondre

      Bonjour
      Si le dessin vous intéresse, et que vous êtes motivé pour le pratiquer un minimum, c’est un bon début.
      La passion viendra avec le temps et les progrès.
      Dessiner des choses simples pour comprendre les bases est une très bonne chose.
      À bientôt

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *