PEINTURE

TECHNIQUE DE PEINTRE : MÉTHODE TRADITIONNELLE POUR BIEN PRÉPARER UNE TOILE

Voici un tutoriel important car, que vous soyez débutant, intermédiaire ou expérimenté, apprendre à peindre correctement nécessite avant tout de bien préparer son support. C’est une étape à ne pas négliger, surtout si vous peignez régulièrement. La méthode que je vous donne dans cet article est la plus traditionnelle. Cette technique de peintre reste aussi la plus utilisée par les artistes professionnels d’aujourd’hui. Depuis tout ce temps, on n’a toujours pas trouvé meilleure recette…

1/ Les avantages d’une toile ou d’un support bien préparé

Bien entendu, on peut peindre sur (presque) n’importe quel support. Un panneau de bois préparé peut faire l’affaire et il existe des toiles déjà prêtes dans le commerce. Elles sont blanches, car déjà enduites. Mais la qualité d’une toile préparée artisanalement est incomparable. Pourquoi ? D’abord, elle résiste mieux à l’épreuve du temps, en évitant la formation de craquelures et en assurant une meilleure tenue des couleurs à long terme. Dernier point : une toile bien préparée, c’est aussi un grand confort de travail et un résultat de meilleure qualité.

2/ Technique de peintre authentique pour bien préparer une toile, pas à pas

1/ Le type de toile

Il existe différents types de toiles, de différentes qualités à différents prix, du lin (toile de haute qualité mais de loin la plus chère) à la matière synthétique (bon marché). Je ne rentrerai pas dans le détail maintenant. Je préfère consacrer un article complet à ce sujet car il y a énormément à dire !
Ce que j’utilise dans ce tutoriel (et en général) est la toile de jute. C’est une toile très épaisse, utilisée notamment pour la restauration des fauteuils.

 

technique de peintre pour préparer et enduire une toile de jute

 

Cette toile a l’avantage d’être bon marché. Vous pouvez vous la procurer dans les magasins de tissus et lorsqu’elle est vendue au mètre, elle est souvent moins chère encore. Certains diront qu’elle est assez grossière car fibreuse mais, bien préparée, elle convient très bien à toutes les techniques de peinture.
Si vous souhaitez éviter l’étape de monter la toile sur châssis, ce type de toile existe déjà montée dans les magasins de beaux-arts.

2/ Comment encoller sa toile

L’encollage est la première étape de préparation d’une toile. Cela permet à la fois d’isoler le support de la peinture et de protéger la toile de l’humidité, mais aussi de la rendre lisse et plus rigide.
Là encore, vous avez plusieurs méthodes :
La plus simple est de passer un liant acrylique pour encoller votre toile brute. Il en existe de différentes marques.
Ou la méthode traditionnelle en utilisant de la colle de peau de lapin.
C’est cette dernière que nous allons voir maintenant car elle donne selon moi de meilleurs résultats.
La colle de peau de lapin peut avoir différents aspects mais elle se présente en général sous la forme de petits cristaux.

Voici celle que j’utilise :

méthde pour préparer une toile pour peindre en utilisant de la colle de peau de lapin

Il faut maintenant la rendre liquide pour pouvoir l’appliquer.
Pour ça, mettez la colle dans un pot et verser de l’eau froide dessus (environ 100g de colle de peau pour 1l d’eau froide). Puis laissez reposer la préparation 4h environ. Vous obtenez un mélange plutôt visqueux.
Chauffez ensuite ce mélange, mais surtout sans le faire bouillir car il perdrait son pouvoir adhérent. Donc ne dépassez pas 60°.
Une fois le liquide prêt, passez une première couche en utilisant un pinceau large et en obstruant bien les pores de la toile. Laissez sécher au moins une nuit, puis passez une deuxième couche (plus épaisse que la première). Vous verrez que votre toile aura un aspect pailleté (preuve que le produit a bien adhéré) et elle sera beaucoup plus rigide et tendue.

3/ Comment enduire la toile.

Nous arrivons à la dernière étape : l’enduction. Cette étape est très importante car l’enduit permet de créer une couche étanche entre la peinture et la toile. Particulièrement si vous peignez à l’huile sur du coton, car l’huile attaque le coton.
Pour ça, j’utilise et je vous conseille d’utiliser du Gesso. C’est un enduit à base d’acrylique très courant et pratique d’utilisation. Il en existe de différentes marques. Certains puristes fabriquent leur enduit à base de craie, d’huile de lin ou autre, mais le Gesso reste un excellent enduit tout prêt.
Avec un pinceau large, passez donc une première couche (vous pouvez la diluer avec de l’eau) puis laissez sécher au moins 3 à 5h.
Poncez ensuite très doucement avec du papier de verre très fin, puis essuyez la poussière avec un chiffon.
Répétez l’opération autant de fois que nécessaire. Je conseille de passer au moins trois couches de Gesso si vous utilisez de la toile de jute.
Votre toile sera parfaitement lisse et prête à peindre.

Vous connaissez maintenant la méthode authentique pour bien préparer une toile.
À vous maintenant de tester et de transmettre cette tradition 😉

Bonne peinture à tous 😉
Léo.

geant-des-beaux-arts-logo(1)

Pour recevoir gratuitement 50 minutes de cours de dessin en vidéo + les news du blog, remplissez le formulaire ci-dessous.














Comme vous je hais les spams. Votre email ne sera donc jamais communiqué à un tiers
Previous post

6 ÉTAPES CLÉS POUR DESSINER UN PORTRAIT RÉUSSI

Next post

APPRENDRE À PEINDRE UN PAYSAGE AU PASTEL SEC : CHEMIN DE BORD DE MER

11 Comments

  1. Christelle
    18 septembre 2015 at 11 11 49 09499 — Répondre

    Bonjour, y a t’il une préparation spéciale à faire pour réaliser un dessin au crayon graphite sur une toile coton? Merci à bientôt

    • 18 septembre 2015 at 14 02 03 09039 — Répondre

      Bonjour Christelle,
      Non aucune, si c’est uniquement un dessin bien sûr.
      à bientôt

      • Christelle
        20 septembre 2015 at 22 10 16 09169 — Répondre

        Merci pour le renseignement je vais tester cette nouvelle approche rapidement 🙂

  2. Myriam
    18 septembre 2015 at 16 04 12 09129 — Répondre

    Je n’ai pas très bien compris :
    . Il faut encoller
    . Puis enduire

    Ou c’est l’une des deux méthodes pour préparer la toile

    • 18 septembre 2015 at 17 05 05 09059 — Répondre

      Oui exactement, il faut faire les deux si vous utilisez une toile brute.

  3. Charlene
    16 décembre 2015 at 17 05 47 124712 — Répondre

    Et pour une toile de lin ou de coton est il necessaire de l’enduire de colle de peau de lapin + de gesso . Si c’est le cas peut on l’enduire que de gesso ^^ merci Leo ton blog est super

    • 24 décembre 2015 at 17 05 25 122512 — Répondre

      Si la toile est brute, j’utilise personnellement la colle de peau avant le Gesso.
      Mais sur une toile de qualité ça n’est pas obligatoire, vous pouvez passer directement plusieurs couches de Gesso.
      Merci à toi 😉

  4. Lainé
    31 octobre 2016 at 20 08 00 100010 — Répondre

    Bonjour, dans ma colle de peau  » QU’IL NE FAUT JAMAIS FAIRE BOUILLIR ! » Car elle devient complètement inefficace .
    J’ajoute un colorant l’oxyde de fer, Par exemple, brun d’oxyde de fer. Pourquoi ajouter de l’oxyde de fer ? Car il fait fonction d’anti fongique naturel. Naturel, car l’oxyde de fer, n’est ni plus ni moins que de la rouille de fer. Ensuite il est possible de faire un fond à l’ancienne, blanc de Meudon et colle de peau. Ou bien un Gesso synthétique blanc. Si je fais trop de colle de peau, je la conserve dans une bouteille plastique au frezzer en haut du réfrigérateur ou au congélateur. Après décongélation et réchauffage doux ( maximum 40°C) je passe un coup de mixer pour retrouver un ensemble parfaitement homogène. Une application au pinceau large « splatter » et ensuite enduit blanc !
    Bon travail à toutes et à tous, Cordialement Papy

    • 4 novembre 2016 at 16 04 44 114411 — Répondre

      Je ne connaissais pas le mélange oxyde de fer, je testerai.
      Merci Papy pour ces précisions, sympa de nous en faire profiter 😉

  5. Fiona
    7 mai 2017 at 23 11 43 05435 — Répondre

    Bonjour,

    Je souhaite peindre sur des tote bag en jute.
    Est ce que je devrais le préparer comme une toile avant de commencer ?
    Je voudrais que ma peinture est comme un rendu plastique et un peu épais, est ce que l’acrylique convient elle ?
    J’ai appris plein de truc en tout cas aujourd’hui merci.

    • 16 juin 2017 at 15 03 39 06396 — Répondre

      Bonjour Fiona,
      tout dépend du rendu que vous souhaitez obtenir détaillé ou abstrait. Car si vous souhaitez un rendu épais,
      il existe des médiums qui se mélangent à l’acrylique pour travailler en épaisseur.
      Ces liants ou médiums s’achètent dans les boutiques de beaux arts spécialisées.
      Mais pour travailler la matière il n’est pas utile d’apprêter autant son support que pour obtenir un rendu lisse.
      à bientôt

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *