ANIMAUXDESSIN

TECHNIQUE DE DESSIN REALISTE : PORTRAIT DE KING-KONG

J’ai donc avancé ce fameux gorille, en commençant bien sûr par mon esquisse.

Dessiner un portrait en négatif nécessite un temps d’adaptation minimum surtout si, comme moi ;), vous n’avez pas une grande habitude de ce type d’exercice. C’est un procédé inverse,cela signifie que votre dessin est structuré par les zones lumineuses. Chaque coup de crayon permet à votre personnage de sortir de l’ombre. Pour faire un dessin réaliste, Il est donc important de ne pas négliger les différents aspects de cette technique de dessin.

J’ai conscience de la difficulté du sujet et de ce tutoriel dans son ensemble. Mais ceci ne doit pas vous empêcher de vous essayer au réalisme, quel que soit votre niveau. Si vous êtes méthodique, observateur et que vous avancez progressivement, vous serez (bien souvent), surpris par votre résultat.

1/Technique de dessin pour faire une bonne esquisse

J’ai utilisé pour les contours du personnage ainsi que le placement des différents éléments du visage la technique de la mise au carreau que j’explique dans cet article. Certains disent que cette méthode est uniquement destinée à aider les débutants, mais selon moi, c’est faux. Cette technique, enseignée depuis la Renaissance, était d’ailleurs utilisée par les plus grands peintres comme Léonard de Vinci, Michel Ange ou Rembrandt (débutants…??). Aujourd’hui, de nombreux dessinateurs confirmés l’utilisent car elle est infaillible pour obtenir un rendu réaliste.

Personnellement, il m’arrive de ne pas appliquer cette méthode pour dessiner un portrait. En fait, tout dépend de ce que je souhaite travailler. Quand je souhaite faire un dessin avec un rendu plus personnel, plus stylisé, je n’emploie pas la technique de la mise au carreau.

Mais dans le cas présent, je souhaite avoir un rendu fidèle à mon modèle au niveau des détails et de la lumière (à la manière d’un peintre). Avec cette méthode, je me débarrasse donc plus facilement des difficultés liées à la construction et à la forme de mon sujet.

Petite précision concernant votre esquisse :si vous avez utilisé un crayon à papier comme je vous l’avais dit précédemment, il est important d’effacer au fur et à mesure vos traits de construction car le crayon de couleur recouvre peu ou mal le crayon à papier. Donc votre crayon à papier doit être un simple repère de structure destiné à être remplacé totalement par les gris de vos crayons de couleur.

Une fois l’esquisse achevée, j’ai commencé par travailler progressivement le pelage sur les parties les plus foncées.

Voici un exemple ici :

Poils gorille King Kong

Ce sont les parties les plus simple car la fourrure est plus aléatoire et ne nécessite pas d’être rendue au poil près. Vous pouvez donc faire pas mal de tests de nuances sur cette partie,en variant vos coups de crayons, la finesse et la force de vos traits.

Après m’être habitué à la technique, j’ai poursuivi ma progression par la partie supérieure du visage puis le nez. C’est l’une des parties les plus détaillées et les plus difficiles à réaliser (très éloignée de notre anatomie). J’ai donc choisi de dessiner par étape, petite zone par petite zone, en essayant d’être le plus précis possible.

Voici mon dessin (à droite) à ce stade :

dessin et photo nez de King Kong

 

Note importante : Prenez garde à la partie gauche du visage plus lumineuse (la source de lumière arrivant par la gauche) et aux différences de texture entre les poils (plus ou moins longs) et la peau.

2/Conseils pour aborder la technique de dessin réaliste :

Ne cherchez pas à travailler le visage dans son ensemble en travaillant un peu chacune des zones. C’est la meilleure façon de vous perdre et de vous décourager !

Traitez votre dessin point par point, partie par partie en faisant abstraction du reste et recommencez jusqu’à ce que vous soyez satisfait pour progresser ensuite par une partie proche de celle que vous venez de réaliser. Cette façon de travailler vous stimulera car votre progression sera lente mais vous verrez apparaître progressivement votre gorille fidèle à la photo.

Hélas pour ceux qui croyaient au miracle : il n’y a pas d’autre recette… que la patience !

Deux autres points importants : le crayon de couleur ne permet pas le mélange et les couches successives. Si par exemple vous posez un gris clair, vous ne pouvez pas repasser avec votre crayon blanc par-dessus afin d’éclaircir la zone. Il vous faudra d’abord gommer votre gris et passer votre blanc.

Identifiez bien les zones les plus claires et posez-les en dernier. Ne posez pas votre blanc en premier car vous risquez d’avoir un dessin trop contrasté et de perdre de la nuance dans vos dégradés. De plus, en cas d’erreur de placement, le blanc a tendance à marquer sur une feuille noire et il peut laisser des traces en gommant.

J’ai  ensuite continué mon visage en descendant pour aborder la bouche et la dentition.C’est vraiment ce qui m’a posé le plus de problème. Car c’est une partie énormément détaillée avec beaucoup de blanc à utiliser. La dentition n’est pas régulière et il y a beaucoup de nuances sur la langue et au niveau de la gorge.

Voici mon dessin (à droite):

dessin et photo dents de King Kong

Il ya encore quelques différences que je tenterai de corriger notamment au niveau des dents du fond (trop importantes à droite) et de la forme de la langue.

Analysons la forme :

Perspective dans la bouche de King Kong qui crie

Tenez compte des différences de perspective.Le tracé vert suit la perspective globale de la forme de la mâchoire du bas (les dents du bas partent vers l’avant et vers la gauche) jusqu’à la langue et le fond de la gorge.Les tracés rouges indiquent les zones de lumière les plus intenses(crayon blanc).

J’ai ensuite poursuivi mon dessin par le regard (mécontent) et le contour des yeux, une partie significative de la morphologie du gorille que je suis en train de réaliser.

Voici le résultat :

Dessin de King Kong en cour de réalisation

J’aborderai ces étapes dans la suite et la fin de ce tutoriel de dessin, où je détaillerai aussi les différences de textures entre les poils et la peau de King-Kong. Je vous montrerai aussi comment bien finaliser votre dessin dans son ensemble.

Bon dessin à tous 😉

Léo.

Article Précédent

TECHNIQUE POUR DESSINER UN GORILLE : KING KONG

Article Suivant

APPRENDRE A DESSINER KING KONG : TUTORIEL DE DESSIN SUR LA PEAU ET LES POILS

2Commentaires

  1. Justine
    20 juillet 2015 at 20 08 02 07027 — Répondre

    bonjour, j’aime beaucoup votre site ainsi que votre manière d’enseigner. Et puis vos dessins…Wouaw ! vous êtes vraiment un passionné, un artiste compétent!!
    je suis à la recherche d’un bon crayon blanc pour accentuer les caractéristiques réalistes de mes dessins, que me conseillez vous?
    cordialement 😉

    • 21 juillet 2015 at 19 07 15 07157 — Répondre

      Bonjour et merci tous vos compliments 😉
      Je vous conseille la marque Faber Castell très bien pour ce type de rendu.
      à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *