DébutantDESSIN

DESSINER DES PERSONNAGES D’APRÈS-MODÈLE : PAR OÙ COMMENCER ?

Que vous soyez débutant ou non, ce sujet est probablement l’un des plus complexes de l’apprentissage du dessin. Dessiner le corps humain demande non seulement une certaine connaissance de l’anatomie et des proportions humaines, mais aussi de savoir analyser et rendre rapidement la posture et le mouvement. Pour cela, il est nécessaire de savoir commencer son dessin de manière dynamique, en travaillant sa gestuelle. Je vous propose donc une technique pour dessiner des personnages d’après-modèle, en captant rapidement la posture.

Par où commencer pour dessiner des personnages et bien capter la posture ?

Le plus important à retenir pour commencer à dessiner d’après-modèle vivant

Commencez toujours par observer globalement le modèle. Le tout est de bien analyser le mouvement du corps et la posture dans son ensemble.
La dynamique globale du corps peut, en général, se résumer en une ligne. Cette fameuse ligne est verticale et va du haut de la tête jusqu’au pied du personnage. C’est le point de départ pour structurer votre dessin et saisir l’attitude et le mouvement du modèle. Celle-ci ne partage pas forcément le corps en deux, mais doit faire le lien entre le bas et le haut du corps lorsque votre personnage est debout. Ce tracé doit être exécuté de la manière la plus fluide possible, car il doit entraîner le reste de la construction. Dans le cas d’un personnage replié sur lui-même ou avec le buste penché, cette ligne sera scindée en deux avec une partie indiquant la direction du buste, et l’autre la position du bassin et des jambes.

Placez ensuite les principaux repères horizontaux, c’est-à-dire la ligne indiquant la position des épaules et la ligne indiquant le milieu du corps, au niveau du pubis ou du haut des jambes. Cette ligne est un repère représentant l’articulation entre la hanche et les jambes (le fémur).

Tracez pour finir des lignes représentant les bras et les jambes. Toutes ces lignes doivent être dynamiques. Pour favoriser la fluidité et le mouvement, préférez toujours une légère courbe ou ondulation à une ligne droite ou brisée. N’hésitez pas à exagérer ces courbes afin d’accentuer encore la vivacité  de vos tracés.

Vous obtenez ainsi une structure filaire, un peu comme une sculpture en fil de fer.
Cette rapide construction doit représenter schématiquement le squelette de votre modèle et définir la pose dans ses grandes lignes.
Voilà pour ces quelques conseils.

Ne négligez pas ces premiers tracés car ils représentent les bases essentielles pour faire un dessin bien construit et vivant .

Bon dessin à  tous 😉
Léo

Previous post

PRATIQUER LE DESSIN AUTOMATIQUE : POURQUOI ET COMMENT ?

Next post

EXERCICE POUR DESSINER LE CORPS HUMAIN : GESTE ET RYTHME

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *