DESSINPEINTURE

DE L’ART TRADITIONNEL AU DIGITAL PAINTING (ARTICLE INVITÉ)

Tout d’abord je tenais à remercier Léo pour me laisser la parole sur son excellent blog. Je suis Nico de Digital Painting Tutorial, un blog créé en Octobre 2015 pour partager mon expérience sur la peinture numérique et permettre à la communauté grandissante d’artistes digitaux en herbe d’échanger sur leur passion.
Je n’ai pas débuté l’art en digital mais suis passé, comme une grande majorité d’artistes numériques, par le traditionnel avant. J’ai touché, et continue de temps en temps, au croquis, au dessin et à l’aquarelle notamment puisque c’est un medium qui convient très bien lors de voyages au long cours… mon deuxième passe-temps!

Le digital painting, l’art par les nouvelles techno

Puisque vous vous intéressez à l’art il y a fort à parier que vous soyez déjà tombé dessus car on le voit partout, parfois même sans peut-être le savoir. Sa présence est omniprésente dans les films, les bandes dessinées, les jeux vidéo, les publicités et autres. En bref le digital painting c’est simplement l’art de peindre numériquement. Et même s’il peut être perçu comme un art à part, en réalité il l’est beaucoup moins que ce que l’on pense. Ses relations avec l’art traditionnel sont très fortes et il est même souvent difficile de dire s’il s’agit de traditionnel ou de numérique, voire des 2 !

« By-the-engineer »-de-Simon-Stalenhag-aux-airs-de-pastel

Il n’est pas mieux ou moins bien que tout autre art traditionnel, personnellement je le perçois beaucoup plus comme une autre forme d’art, qui plus est, tout à fait compatible avec d’autres techniques.
Dans la pratique, oubliez le papier, les crayons et les pinceaux. Vous n’avez besoin que d’un ordinateur d’un logiciel de dessin, d’une tablette graphique et son stylet, qui fera office de crayons, feutres, pinceaux, fusain, pastels,… enfin tout ce qui permet de faire des traits. Et c’est tout !

Quel matériel utiliser pour apprendre la peinture numérique

Matériel de Digital Painting

Passer du traditionnel à la peinture numérique

A force de regarder les œuvres numériques qui foisonnent sur le web ou de tomber sur des vidéos de speedpainting bluffantes vous vous demandez peut-être ce que ça implique de franchir le pas. Certes il y a les aspects du matériel qu’il faut prendre en compte mais je voudrais surtout me focaliser sur la technique de peinture et véritablement le procédé pour réaliser son œuvre.
En effet, en peinture traditionnelle, que ce soit l’huile, l’acrylique, ou l’aquarelle, il y a très souvent un ordre à respecter. En huile vous allez commencer par couvrir votre toile pour créer un fond, en aquarelle il est impératif de commencer avec vos couleurs claires et rajouter les notes sombres par la suite, la première étape étant souvent de commencer par un lavis.

En numérique il n’existe pas une même manière d’attaquer son œuvre et les options pour la continuer sont encore plus nombreuses. Chaque artiste a une méthode qui lui convient mieux et même parfois plusieurs procédés suivant ce qu’il cherche à réaliser. Ça peut parfois être intimidant et déroutant mais pour quelqu’un comme moi qui peux se lasser vite de quelque chose que je maitrise, là, il y a toujours de nouvelles possibilités à explorer.

Plus concrètement, lorsque vous travaillez votre œuvre par plan, il vous est toujours possible de commencer par le premier plan et travailler votre fond par la suite ou même de venir « glisser » des couches intermédiaires (on les appelle des « calques ») pour rajouter des plans et travailler plus précisément. Cette approche est évidemment très différente de ce que vous connaissez en traditionnel et demande une petite gymnastique de l’esprit pour s’y accoutumer. Vous pouvez aussi lâcher vos traits sur des couches temporaires et décider ensuite de les « fusionner » ou non.

Travail par calques

Travail par calques

Les différences ne s’arrêtent pas là, car s’il vous arrive de vous retrouver cantonné à un style lié au média, vous n’aurez que peu de contraintes avec le numérique et vous pourrez par exemple mélanger des effets d’aquarelle sur des traits aux apparences de fusain et pourquoi pas quelques touches de peintures à l’huile.
Et si mélanger les styles n’est pas votre tasse de thé vous avez en revanche la liberté de travailler un sujet de manière indépendante et venir ensuite l’incorporer dans une autre œuvre. Evidemment il va falloir vous assurer de la cohérence de cette fusion et c’est bien sûr là où l’outil numérique excelle. Vous pouvez en quelques clics modifier vos lumières, couleurs et même formes et perspectives ! En gros utiliser des techniques de retouches photo pour adapter vos œuvres et atteindre vos objectifs après coup, surtout si vous n’étiez pas tout à fait satisfait du résultat au début.

comment bien utiliser les filtres en peinture numérique

Application de filtres en post-process

Une autre spécificité du digital est que vous manquez rarement d’un outil puisque tout est là, à portée de main : un pinceau plat, un rond, une mine plomb, un fusain, une gomme, voire des gommes différentes,… Tout un arsenal s’offre à vous en quelques clics et il en est de même pour les couleurs. Que vous préfériez piquer vos teintes sur une roue chromatique ou faire vos propres mélanges comme sur votre palette d’huile, c’est à vous de choisir. Pas besoin d’attendre que ça sèche sur la toile ou au contraire accélérer avant que l’eau de votre aquarelle ne disparaisse. Vous travaillez à votre rythme.

Technique et utilisation des brushes sous photoshop en peinture numérique

Palette-de-brushes-(pinceaux)

Le fait de pouvoir corriger, modifier et rajouter des éléments à volonté rendent ce media extrêmement souple. Il est donc très facile d’explorer et tester des idées ou concepts ou compositions. C’est donc une de ses forces qui lui a permis de s’imposer dans de nombreux domaines tels que le design de concept, le cinéma, la bande dessinée, le jeu vidéo,…

Le revers de la médaille

Toute cette puissance à la portée de l’artiste a cependant un prix. En effet cet art offre tellement de possibilités et de par sa technicité qui lui est propre, nécessite un apprentissage spécifique. En plus de devoir maîtriser les fondamentaux artistiques, le pratiquant devra se familiariser avec sa tablette graphique et son logiciel de dessin.
Certes, avant d’atteindre un niveau expérimenté il vous faudra maîtriser ces outils parfois un peu complexes et cela peut potentiellement prendre un peu plus de temps que d’autres media. Et comme toute initiation elle peut paraître parfois déroutante face à la multitude des possibilités qui s’offre à vous.
Mais ne vous laissez pas intimider car comme tout media, cette phase de découverte et d’apprentissage s’associe à un réel plaisir de créer et d’innover. Petit à petit le novice sent que par la pratique vient le plaisir et le progrès.

Nouveaux horizons…

Tous les artistes digitaux vous le diront, même si peindre numériquement est leur passion, ils gardent très souvent une forte relation avec le traditionnel pour continuer à progresser sur les fondamentaux mais aussi parfois pour ressentir le toucher propre à l’art traditionnel. Je recommande d’ailleurs fortement sur le blog de manier les 2 en parallèle !

Même si les sensations propres au digital painting sont uniques et bien différentes des frottements de votre crayon sur un beau papier granuleux, il n’en reste pas moins qu’il vous offre des possibilités infinies : tous les résultats sont atteignables sans aucune limite. Tout ce qui peut être réalisé en techniques traditionnelles peut se créer en digital et même plus… en terme de résultat du moins, pas forcément en terme de ressenti et de pratique.
Le digital réinvente donc, à sa manière, les étapes et le procédé pour peindre. A chacun son style et sa méthode pour obtenir des résultats toujours plus sublimes et originaux les uns que les autres.

Great migration-Rhads

Great migration-Rhads

Pour faire une analogie, qu’est-ce que vous diriez de posséder une Ferrari qui peut faire du tout terrain, disparaitre en amphibie sous la mer et vous transporter dans les airs vers de nouveaux horizons ?
Alors si vous êtes curieux et créatif et n’aimez pas vous sentir limité, c’est un art qui devient très vite grisant. Pour en apprendre plus et débuter en digital painting j’ai créé un Pack Démarrage pour vous familiariser avec votre environnement.

À très bientôt 😉

 

Pour recevoir gratuitement 50 minutes de cours de dessin en vidéo + les news du blog, remplissez le formulaire ci-dessous.














Comme vous je hais les spams. Votre email ne sera donc jamais communiqué à un tiers
Previous post

TECHNIQUE DE PEINTRE COPISTE : TROUVER LES COULEURS EXACTES D'UN TABLEAU

Next post

DESSINER UN PAYSAGE SUR LE VIF PAS À PAS

2 Comments

  1. 15 avril 2016 at 12 12 11 04114 — Répondre

    Salut à tous !

    Merci à Léo pour m’avoir laissé présenter le digital painting et essayé d’expliquer comment cet art récent chamboule un petit peu le procédé et les techniques pour réaliser une oeuvre.

    Si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre 😉

    Et encore bravo à Léo pour son travail de grande qualité !

  2. Mathew
    14 juillet 2016 at 13 01 16 07167 — Répondre

    Bonjour,

    je vise le digital penting sur le long thème mais pour le moment j’apprend les fondamentaux.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *