ANIMAUXDébutantDESSINIntermédiairePORTRAIT

APPRENDRE LE DESSIN EN COPIANT : UNE MÉTHODE CLASSIQUE

Je sais que depuis longtemps ce sujet fait plus ou moins polémique ou pose question à beaucoup d’entre vous. Peut-on apprendre le dessin en copiant ?  Selon pas mal de gens, la copie aurait une connotation péjorative car elle serait dans notre esprit liée à la photocopieuse. Elle ne permettrait pas d’affirmer son style et de dessiner d’imagination. En gros, libérez-vous de la copie pour voler de vos propres ailes. Or, c’est selon moi une idée reçue que l’on essaie de nous vendre comme une pseudo liberté.

Nous sommes avant tout des êtres d’imitation, c’est un processus naturel et toutes les bases de notre apprentissage relèvent de ce processus. Nous utilisons tous le même alphabet et nous apprenons à écrire en reproduisant les mêmes lettres. Et c’est même, comme l’affirmait Aristote, ce qui nous différencie des autres animaux.

« Imiter est naturel aux hommes et se manifeste dès leur enfance (l’homme diffère des autres animaux en ce qu’il est très apte à l’imitation et c’est au moyen de celle-ci qu’il acquiert ses premières connaissances)… »  – Aristote

La copie appliquée à l’apprentissage du dessin

La copie est donc le moyen le plus direct d’apprendre, et le dessin s’inscrit, bien entendu, dans cette logique. Mais il existe quelques subtilités dans les différents types de copie. On voit énormément de dessins hyperréalistes sur internet, plus ou moins bien réalisés. La plupart de ces dessins sont conçus à partir de la fameuse méthode de mise au carreau, ou même, pour d’autres, décalqués avant d’être travaillés au niveau des ombres et des contrastes. Ces techniques permettent évidemment  de reproduire plus simplement et efficacement un sujet, mais elles font l’impasse sur tout le travail d’observation, d’analyse et de compréhension de l’espace nécessaire à un bon apprentissage du dessin.

Ce que je dis n’est en aucun cas méprisant pour les auteurs de ces dessins, mais dans le cas de sujets hyper complexes comme l’anatomie humaine par exemple, il est important de savoir analyser, de comprendre la structure du corps, comment il s’articule, quel est son volume, etc…

La copie, pour être efficace dans l’apprentissage, doit s’accompagner absolument de ce travail de réflexion, et nous guider vers une compréhension totale de ce que l’on a en face de soi.

En tant que dessinateur plus confirmé, il m’arrive aussi d’utiliser la mise au carreau comme procédé de reproduction pour gagner du temps et me concentrer sur le travail des valeurs et du contraste. Mais je ne l’utilise que dans certains cas (comme pour reproduire une esquisse sur une toile en plus grand format) et surtout, pas systématiquement.

Vers une copie intelligente : cours de dessin de Charles Bargue et Jean-Léon Gérôme

À ma connaissance, il existe aujourd’hui assez peu de livres sérieux sur le plan pédagogique, prenant comme unique parti pris la copie. Car l’apprentissage du dessin académique est de moins en moins enseigné, l’apparition de la photographie puis les grands chamboulement de l’art moderne et contemporain ayant totalement redéfini les codes esthétiques et représentatifs de l’Art en général.

Il y a quelques temps, dans une librairie d’art, j’ai découvert par hasard, une méthode de dessin datant du 19 eme siècle : le « Cours de dessin de Charles Bargue et Jean-Léon Gérôme ». Cet ouvrage propose un apprentissage basé uniquement sur la copie.

Il regroupe plus de 200 sujets destinés à être copiés par les élèves pour les préparer au dessin d’après nature. Cette méthode s’appuie d’abord sur des planches dessinées d’après des moulages de statues antiques regroupant à chaque fois un dessin schématisé et le même finalisé. Puis, d’après l’étude de dessins de maîtres de la Renaissance, et enfin d’après une série de dessins de nus au trait (environ 60 poses) réalisés par l’auteur. La difficulté augmente à mesure que l’on avance dans les exercices.

Même si vous êtes débutant, vous pourrez suivre un chemin précis du dessin schématisé,  jusqu’au modelé et au travail des ombres et valeurs.

La richesse de ses modèles, mais aussi la rigueur de son enseignement en font à mon avis un livre incontournable, idéal si vous souhaitez travailler le portrait ou dessiner des personnages. La copie est bien l’élément pédagogique central de cette méthode et c’est l’une des meilleures que j’ai trouvé sur le sujet. Je ne manquerai pas de vous reparler de ce livre et d’en tirer quelques exercices pratiques très bientôt !

Bon dessin à tous 😉

Léo.

Pour les personnes qui souhaiteraient obtenir le pdf de Bargues, tombé dans le domaine public depuis peu, c’est par ici:
http://vk.com/doc174101046_174324478?hash=63520daf6ba1f0959b&dl=76664a0100b40bd8e5

Si l’achat de ce livre vous intéresse, vous pouvez passer par ce lien ci dessous (lien affilié) pour l’acheter. Vous pourrez ainsi soutenir le blog sans que cela vous coûte plus cher 😉
Charles Bargue et Jean-Léon Gérôme : Cours de dessin de Gerald M. Ackerman (15 octobre 2003)

 

Pour recevoir gratuitement 50 minutes de cours de dessin en vidéo + les news du blog, remplissez le formulaire ci-dessous.










Comme vous je hais les spams. Votre email ne sera donc jamais communiqué à un tiers
Previous post

DESSINER LES ANIMAUX RAPIDEMENT : SÉANCE DE CROQUIS (2)

Next post

PRATIQUER LE DESSIN PLUS LIBREMENT : EXERCICE SIMPLE

2 Comments

  1. Math
    12 décembre 2016 at 12 12 25 122512 — Répondre

    Bonjour,

    Effectivement on nous dit que la copie c’est mal mais sa m’arrive de dessiner des personnage que j’aime bien en essayant de comprend comment l’auteur à construit ce dessin

    • 19 décembre 2016 at 10 10 36 123612 — Répondre

      Salut,
      et bien justement, si tu te poses des questions sur la construction et la structure des personnages…tu es sur la bonne voie 😉

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *